NOVEMBRE ROSE, PORTRAIT DE NATHALIE HUTTEAU: COMBATTRE LA MALADIE AVEC UN MENTAL DE SPORTIF

par | 6 Nov 2023 | 0 commentaires

Voici la suite de notre sĂ©rie sur Octobre rose 🌾

Parce que le cancer se combat tout au long de l’annĂ©e, nous avons souhaitĂ© partager avec vous en ce mois de novembre l’histoire de Nathalie Hutteau, qui a combattu sa maladie en gardant le sport au centre de sa vie.

Pourrais tu te présenter?

Je m’appelle Nathalie, j’ai 57 ans, je suis mariĂ©e et j’ai 2 filles, Julia et Justine. Je suis belge et je vis en rĂ©gion parisienne.

Comment as-tu découvert que tu avais un cancer?

Je revenais d’une course Ă  pied dans le dĂ©sert et suite Ă  une banale prise de sang, on a constatĂ© des marqueurs trop Ă©levĂ©s .. En ont suivi de multiples examens et le verdict est tombĂ© .. c’était un cancer !
C’était il y a 2 ans, le 18 octobre 2021, donc c’est presque un anniversaire, sauf qu’aujourd’hui je peux dire que je suis en rĂ©mission !

Mon cancer c’est un cancer des voies biliaires, un cholangiocarcinome, qui n’est pas operable .. J’ai donc subi 20 sĂ©ances de chimiothĂ©rapie et 2 radioembolisations. C’est de la radiothĂ©rapie interne ciblĂ©e, suivie d’une thermo ablation pour brĂ»ler une petite lĂ©sion restante. Les traitements ont trĂšs bien marchĂ© sur moi et la tumeur de 8 cm est passĂ©e Ă  environ 3 cm et aujourd’hui mes cellules cancĂ©reuses ne sont plus du tout actives.

Quelle a été ta réaction et celle de ton entourage ?

Cette annonce, c’était comme un tsunami. Je suis une personne sportive, je venais tout juste de finir un ultra-trail dans le dĂ©sert donc l’annonce m’a vraiment choquĂ©e. J’ai immĂ©diatement appelĂ© ma famille, mon mari et mes filles et on s’est mis dans une bulle tous les 4. Mon mari me soutenait Ă©normĂ©ment en me dĂ©posant Ă  l’hĂŽpital pour chaque chimiothĂ©rapie. Face au cancĂ©rologue il parlait de « notre cancer Â». C’était notre combat familial avec comme seul objectif de passer la ligne d’arrivĂ©e ensemble !
J’ai eu beaucoup de chance d’ĂȘtre entourĂ©e par les gens que j’aime.

As-tu changé ton mode de vie ou tes habitudes pendant ton cancer ?

J’ai voulu m’Ă©vader encore plus. DĂšs que la chimiothĂ©rapie Ă©tait terminĂ©e, je voulais sortir voir la nature .. Je n’ai jamais arrĂȘtĂ© le sport, c’Ă©tait une constante pour moi. Pendant les pĂ©riodes de fatigue, certes, je marchais au lieu de courir. Mais pour le reste, j’ai continuĂ© Ă  m’occuper de moi, Ă  faire du yoga ou de la mĂ©ditation ou de l’acupuncture ou de la rĂ©flexologie pour me sentir bien dans ma peau. Ma fille Justine m’emmenait dans pas mal d’évĂ©nements pour me changer les idĂ©es. J’ai toujours Ă©tĂ© coquette donc j’aimais me faire belle et continuer Ă  voir du monde pour m’occuper l’esprit et cĂ©lĂ©brer la vie !

As-tu été accompagnée par des soins psychologiques ou des conseils esthétiques ?

J’ai Ă©tĂ© suivie Ă  l’hĂŽpital Mondor, oĂč j’ai bĂ©nĂ©ficiĂ© de conseils de Calypso, une socio-esthĂ©ticienne. Elle offrait des moments de bien-ĂȘtre, elle me faisait mes ongles de pieds et des massages aux jambes pendant la chimio. J’ai utilisĂ©, mais rarement, des postiches queue de cheval pour compenser la perte de cheveux, mais je n’ai pas perdu tous mes cheveux donc je me les attachais pour camoufler un peu tout ça.

Comment as-tu géré les émotions et maintenu une vision positive ?

Je n’ai jamais ressenti de peur ou d’angoisse. Ma vision de la vie a toujours Ă©tĂ© positive, et j’ai puisĂ© dans mon mental de sportive. Je crois en la mĂ©decine, en la science, et je conseille aux autres d’y croire aussi.

Quels conseils donnerais-tu Ă  quelqu’un qui vient d’apprendre qu’il a un cancer ?

Je lui dirais de croire en la médecine car il y a beaucoup de progrÚs dans ce domaine ces derniÚres années et surtout de rester positif !
La vie m’a donnĂ©e une seconde chance, je me suis battue et je l’ai saisi. Si j’en Ă©tais restĂ©e au pronostic sur internet, c’était beaucoup plus grave que la rĂ©alitĂ©.
Prenez soin de votre corps et de votre esprit, explorez les médecines alternatives, et surtout forgez vous un mental compétitif contre la maladie.

Penses-tu que la sensibilisation au cancer est suffisante, ou qu’il y a des aspects qui devraient ĂȘtre davantage mis en avant, comme la prĂ©vention ?

Je pense que la sensibilisation au cancer du sein est bien prĂ©sente, mais pour d’autres types de cancers, comme celui du foie, il y a encore du chemin Ă  faire. J’encourage Ă  faire des bilans sanguins rĂ©guliers, car certains cancers sont silencieux. Faites des bilans sanguins au moins une fois par an quand on vous le conseille, renseignez vous et soyez prĂ©sent Ă©galement pour vos proches.

Quel message voudrais-tu partager avec ceux qui traversent une Ă©preuve similaire ?

Croire en soi, en la médecine, rester positif, entourez-vous et prenez soin de votre corps et de votre mental !
La vie vaut la peine d’ĂȘtre vĂ©cue, encore plus aprĂšs un combat contre le cancer !

Si comme Nathalie, vous voulez combattre la maladie avec le sport n’hĂ©sitez pas Ă  jeter un oeil aux actions de l’association Casiopeea: https://casiopeea-sport-sante.com

PORTRAIT D’OCTOBRE ROSE 01, VALENTINE

PORTRAIT D’OCTOBRE ROSE 01, VALENTINE

Notre premier portrait d’octobre Rose,  c’est Valentine.  À 28 ans, elle dĂ©couvre un grain de beautĂ© qui la gĂȘne. AprĂšs un rendez-vous repoussĂ© maintes fois chez le dermatologue, On lui apprend qu’elle a des mĂ©tastases. Le mot Cancer est prononcĂ©. ...

lire plus
COMMENT PORTER NOS CARRÉS

COMMENT PORTER NOS CARRÉS

Porter un carré, c'est des milliers de possibilités, et à partir de maintenant, nous glisserons nos fiches tutoriels dans vos boßtes pour apprendre ensemble à nouer nos carrés, pour un carré aux multiples utilisations


lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.